Coupe du monde : notre compil pour dire au revoir aux équipes africaines

Passez la balle !

Comme j’adore faire des compilations sur tout et n’importe quoi, et parce que je suis sincèrement triste de voir toutes les équipes africaines sorties dès la phase de poule de la coupe du monde 2018, j’ai rassemblé des musiques d’Afrique qui ont un rapport avec le foot. Mettez vos écouteurs, cliquez sur « Play ». Je vous parle de huit chansons aussi palpitantes que le ballon rond.

Ce billet a été publié par fanuet.mondoblog.org.

Peu de choses bouleversent autant que la musique et le football. Dans une fosse devant une scène, je vibre comme nulle part ailleurs. Dans un stade ou même devant une télé dans un bar, je passe par toutes les émotions. Je pleure devant les films, mais mes plus grosses larmes sont provoquées par un parfait enchaînement de mélodie et mes plus belles émotions ont été vécues devant des matchs de la Ligue des Champions.

Depuis que j’ai l’âge de comprendre le foot, j’ai toujours associé ce sport à la musique. Déjà avec Manchester United, le Glory Glory Man United chanté sur l’air de Glory, Glory, Hallelujah me faisait dodelinait dans ma poussette (oui, j’ai une excellente mémoire). À 10 ans, Three Lions chanté par Lightning Seeds pour l’Euro 96 en Angleterre m’avait donné d’incroyables frissons.

1. Pik so orite – Windblows

S’il ne devait y avoir qu’une chanson associée au foot, pour moi ce serait celle-ci. Pik so orite a été composé par Windblows en soutien au club de foot mauricien Fire Brigade SC. C’était dans les années 80, à une époque où le foot local avait une place importante dans le cœur des Mauriciens. Ce séga typique continue de raisonner dans toutes les occasions : mariage, anniversaire, pique-nique sur la plage et à chaque fois qu’on a envie d’encourager une équipe de foot, même si le Fire Brigade SC n’existe plus.

2. Gervinho – Kobla & Nouchi Gang

Oui, c’est bien en hommage à celui qui a été un superbe joueur entre 2009 et 2016, Gervais Lombe Yao Kouassi. C’est en 2017 que Kobla & Nouchi Gang sortent cette chanson qui fait référence aux talents de buteur ivoirien. Mais depuis qu’il parti jouer au Hebei China Fortuna en 2016, Gervinho fait un peu moins rêver.

3. Soccer Fan – The Real Sounds

The Real Sounds est un groupe composé de Congolais installés au Zimbabwe. Ces 11 musiciens, dignes représentants du soukous, sont de réels fans de foot. En 1987, à l’occasion du match de gala England Football League VS Rest of the World qui s’est joué à Wembley, ils composent le single Soccer Fan. Cette chanson avec des paroles ultrabasiques sur l’amour pour le foot est devenue le générique de l’émission footballistique sur BBC Radio 5, World Football Phone-in, animée par l’excellent Dotun Adebayo. The Real Sounds a aussi composé Dynamos Versus Caps qui parle du derby entre deux grandes équipes de football au Zimbabwe.

 

4. Hola Hola – Toofan

La Coupe d’Afrique des nations est une belle fête. Moins médiatisée que la Coupe d’Europe, c’est néanmoins le moment où les clubs européens vont découvrir les talents pour leur prochain mercato. À chaque édition, les Mauriciens se disent « et merde, on n’arrive même pas à y être ». Et ça dure depuis la dernière (et seule) participation de Maurice à la CAN en 1974. Pour la CAN 2015 en Guinée équatoriale, plusieurs artistes du continent s’étaient réunis pour chanter l’hymne officiel composé par le duo togolais Toofan, Hola Hola. Un titre qui donne envie de bouger la tête de gauche à droite en caressant le ciel comme des Bisounours pour dire « on est tous fous de foot ».

5. Tann dir goal! – Phoenix Supporters Club

La célèbre brasserie Phoenix de l’île Maurice a réuni quelques artistes pour montrer comment on célèbre le Mondial à la sauce mauricienne. On y retrouve le talentueux chanteur batteur mauricien Jason Heerah qui s’était fait remarquer au X Factor Australia en 2014. Au début du clip un peu niais qui suggère que le foot rassemble tous les Mauriciens, on entend des expressions footballistiques typiquement mauriciennes : un régal. Sur le rythme de notre séga national, Tann dir goal! met une sacrée ambiance. Reste à savoir si tout le monde sera d’aussi bonne humeur le 15 juillet.

6. Africa Soccer Fever – Rocky Dawuni

En 2010, Rocky Dawuni sortait l’album Hymns for the Rebel Soul. Cette même année se déroulait la première coupe du monde de foot sur le continent africain. Le reggae man ghanéen décroche un contrat avec EA Sports, éditeur du jeu vidéo 2010 FIFA World Cup South Africa, pour adapter sa chanson African Reggae Fever en African Soccer Fever. Même composition joyeuse, mais les paroles changent pour célébrer « le dynamisme culturel de la première Coupe du monde en Afrique ». Par exemple, « Jah Jah give us power to cross every border » devient « Soccer give us power to cross every border ». Tout est dit.

7. Baba – Ismaël Isaac

Parmi les films qui m’ont ému, il y a eu Le Ballon d’or de Cheik Doukouré, sorti en 1994. Même si c’est un peu loin dans mes souvenirs, je me rappelle avoir été touché par l’histoire de ce gamin de Guinée qui va réussir dans le foot. On en avait parlé pendant plusieurs jours à l’école primaire après la diffusion à la télévision nationale. Et dans ce film, j’aime particulièrement la chanson Baba du reggae man ivoirien, Ismaël Isaac.

8. Zangaléwa – Golden Sounds

Rien à voir avec le foot. Enfin, presque pas. Il fallait rendre justice au groupe camerounais Golden Sounds. Contrairement à ce qu’a pu dire Shakira, la mélodie de Waka Waka – hymne officiel de la coupe du monde 2010 en Afrique qu’elle chantait avec le groupe sud africain Freshlyground – ne lui est pas entrée dans la tête comme une révélation divine. Pas besoin d’être musicologue pour remarquer que Waka Waka s’inspire énormément de Zangaléwa. Sortie en 1986, cette chanson avait été écrite et composée par un groupe de gendarmes camerounais, Golden Sounds. N’empêche, grâce à aux trémolos plagieurs de la chanteuse colombienne, Zangaléwa a pu être connu du grand public.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *