Egypte-Uruguay, coup d’envoi du Mondial 2018 pour les Africains

Essam-El-Hadary-egypte-football-gardien-sport-mondial

Passez la balle !

Le coup d’envoi du Mondial 2018 a été donné jeudi 14 juin, mais nous Africains n’avons pas encore débuté notre « mondial ». Sur le continent qui a vu naître et mourir Nelson Mandela (clin d’œil à l’Afrique du Sud, seul pays du continent à avoir organisé une Coupe du monde), le ballon s’est mis à rouler quand le premier représentant africain est entré en lice, c’est-à-dire aujourd’hui face à l’Uruguay. Place à l’Egypte !

Ce billet a été publié originellement sur souslebaobab.mondoblog.org.

Oui on le sait, la Russie a démarré en trombe : 5-0 face à l’Arabie Saoudite. Normal, c’est « sa » Coupe du monde. Mais comme on dit à Abidjan, « à l’heure-là, c’est Egypte qui est bon ! »

Entre l’Uruguay et l’Afrique, il y a un air de revanche (sans rancune hein). Souvenez-vous du quart de finale qui a opposé Ghanéens et Uruguayens en 2010, et aussi du penalty manqué par Asamoah Gyan. Je pense que nos amis de l’Uruguay l’ont un peu senti.

Fernando Muslera, gardien de l’Uruguay, l’a confié à France Football. « Nous ne pensons pas être les grands favoris […] Rien n’est défini avant les 90 minutes du match», a dit le dernier rempart de la « Celeste ». Il l’a dit,  «rien n’est défini. »

Les Pharaons d’Egypte sont un peu comme les éclaireurs du continent africain. La raison est toute simple : Mohamed Salah et ses « frères » ont la lourde mission de donner le ton pour l’Afrique. D’après le site Africatopsports.com, l’Egypte est logée dans une poule « largement à sa portée ». Oui, les gars y croient dur comme fer. Ils pourraient avoir raison ! Les Pharaons ont tout de même remporté sept fois la Coupe d’Afrique des nations. Ça pourrait faire peur à leurs adversaires.

Les Pharaons sont privés de leur star Mohamed Salah

Le journal ivoirien Le Jour Plus partage l’optimisme d’Africatopsports. Sous la plume d’André Haba, ce quotidien nous rappelle que «l es Pharaons ont obtenu leur ticket avec autorité, en éliminant le Ghana, un habitué des derniers mondiaux ». Le média prend le soin de mettre en lumière Mohamed Salah, la pépite égyptienne. Le joueur de Liverpool porte l’espoir du peuple égyptien et celui de tout un continent qui rêve de franchir le cap des quarts de finale. Eh oui ! Aucune nation africaine n’a réussi à atteindre la demi-finale de coupe du monde. Ah ce rêve-là. On a l’impression qu’il nous file entre les doigts quand on est à deux pas de le réaliser.

Sur la présence de Salah, blessé au cours de la finale de la Ligue des champions face au Real Madrid, le site Sportsivoire.ci se lance dans la comparaison. « En 2010, en préparation de la coupe du monde en Afrique du Sud, l’attaquant ivoirien Didier Drogba, grièvement blessé en amical face au Japon, fut incertain pour la compétition. La première organisée sur le continent. Finalement présent dans la liste de Sven Goràn Erikson, Drogba, le bras dans un plâtre, avait évolué diminué durant tout le mondial. Pour l’entrée en lice des Éléphants, l’ex-capitaine n’avait pas débuté la partie face au Portugal », écrit le média en ligne.

Au Sénégal, igfm.sn prévient : si Mohamed Salah joue, « gare aux chocs ». On est aussi un peu inquiet pour la star de Liverpool. « Dans quel état sera Mohamed Salah ? C’est la question que se posent les fans de foot du monde entier depuis le 26 mai et la finale de la Ligue des champions lorsque le crack de Liverpool, nouvelle star du foot mondial, s’est blessé à l’épaule gauche, pris en tenaille par Sergio Ramos », s’interroge le site.

Au final, Salah a commencé le match sur le banc. Reste à savoir si les Pharaons pourront tenir le choc sans leur star… La rencontre Egypte-Uruguay compte beaucoup pour les Africains. La première sortie des Pharaons est peu comme un ballon d’essai lancé par tout un continent. C’est un match à suivre en famille, au bureau (gare à l’arrivée du patron), au restaurant (tenez compte de l’addition). L’Afrique espère, pour cette fois, franchir le cap des quarts de finale. On ne sait jamais, Vladmir Poutine et les siens pourraient porter chance aux cinq représentants du continent.

The following two tabs change content below.
Richard Konan

Richard Konan

Journaliste de profession, je suis un véritable passionné de la communication. J'adore manier les mots pour donner vie à la vie.
Richard Konan

Derniers articles parRichard Konan (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *